Recherche sur le QI


De nombreux chercheurs dans le monde se sont préoccuppés des effets sur la santé du QI et du Qi Gong, vous trouverez ci-dessous une liste de quelques recherches...

Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale (France)
Unité de Recherche sur les Retrovirus et Maladies associées
Directeur: Jean-Claude Chermann
Date : Marseilles, le 1er Fevrier 1991

Adressé à Mr. LIU Dong, 108 rue St-Maur, 75011 Paris

M. LIU,

Veuillez trouver ci-joint les résultats de l'expérience faite sur l'élimination du virus du SIDA :
EVALUATION DU POUVOIR INFECTIEUX DES ECHANTILLONS " MANIPULE et TEMOIN SUR CELLULES MT4 "IN VITRO"

Vous en souhaitant bonne réception, je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de mes sentiments les meilleurs.

J.C. Chermann, Directeur de l'Unité, Directeur de Recherche

 

 

I Protocole

1 Methode

L'évaluation du pouvoir infectieux des 2 échantillons est basée sur l'étude de l'effet cytopathogène du virus HIV1 sur la lignée cellulaire MT4.
La lignée MT4 est une lignée de cellules T humaines transformées par le virus HTLV1.
Ces cellules sont particulièrement sensibles au virus HIV1 puisque 6 à 7 jours après surinfection par des quantités infimes de virus HIV1, elles montrent un effet cytopathogène important (formation de syncitia) conduisant50 à 80% des cellules vers la mort.

2. Test MT4

Les cellules MT4 sont incubées à une concentration finale de 3.105 cellules/ml avec des dilutions finales de virus allant de 10-1 à 10-6. L'effet cytopathogène est évalué tous les 3 ou 4 jours pendant 8 jours par l'observation des synticia, parallèlement au témoin non infectées.

II Résultats

Ils sont donnés au huitième jour après infection.
Legende:
- absence de synticia
+ présence de synticia
++ synticia
T mort des cellules

 

 

Dilutions finales de virus

10-1

10-2

10-3

10-4

10-5

10-6

Echantillon Témoin

T

T

++

++

+

-

Echantillon Manipulé

+ +

+ +

+ +

-

-

-

Cellule Témoin

-

-

-

-

-

-

 

 

Observation à J + 8 (8ème jour après infection)

III Conclusion

Nous observons un retard au niveau de l'apparition des synticia en ce qui concerne l'échantillon " manipulé " par rapport à l'échantillon Témoin correspondant à une diminution de 2 log environ.

 

 

Beijing Miyun Capital Tumor Hospital, 1995

Suivi d'une durée de 8 ans de 1648 patients avec des formes variées de cancer. Plus de 500 de ceux-ci (>30%) ont survécu 5 ans ou plus.L'approche consistait en une combinaison de méthodes conventionnelles de traitement avec le qigong de la maîtrise de soi (self-control qigong). Les résultats furent les suivants:

Amélioration significative

32.4 %

Amélioration légère

59.2%

Absence d'amélioration

8.4%

 

Le tableau suivant collige les résultats d'indicateurs immunologiques chez 30 de ces patients avant et après une séance de qigong. Les résultats sont statistiquement significatifs.

Indicators

Before

After

P value

Chemotactic movement

1.75 mm

2.35 mm

<.01

Phagocytosis rate of neutrophils

32.5%

51.3%

<.01

Nbt positive rate

23.1%

40.2%

<.001

Lymphocyte transform rate

54.3%

64.5%

<.01

C3b rosette rate of RBC

8.4%

12.4%

<.001

Source: Chen Kevin, Yeung Raphael, A Review of Qigong Therapy for Cancer Treatment, Journal of International Society of Life Information Science (ISLIS), Vol.20 (2), 2002, p.533.

Programme de soins de support au traitement du cancer
Stanford Center for Integrative Medicine

De janvier 1999 jusqu'au début de 2002, ce programme a accueilli 11,568 visites, passant de 42/mois en 1999 à 538/mois en 2002. Parmi les activités offertes, le qigong s'est classé au troisième rang des plus populaires.

Voici un tableau résumant les impressoins de 334 participants:

Questionnaire

Qigong

Date

Avril 2001 - Février 2002

N

334

Réponses

% Oui (N)

Accroissement de l'énergie

58% (195)

Réduction du stress

78% (262)

Amélioration du sommeil

43% (144)

Réduction de la douleur

22% (75)

Bien-être accru

74% (247)

Information extraite de la page web (valide au 2004/02/13):
http://www.asco.org/ac/1,1003,_12-002627-00_18-0023-00_19-00101752,00.asp

Henan Medical University

186 patients après chirurgie pour adénocarcinome cardiaque dont 44.5% avaient des métastases lymphatiques furent divisés en quatre groupes.
stade I:7.5%
stade II: 24.7%
stade III: 67.8%

Groupe 1: 48 patients (chirurgie seulement - groupe témoin)
Groupe 2: 42 patients (chimiothérapie seule)
Groupe 3: 46 patients (thérapie herbale seule)
Groupe 4: 50 patients (qigong et thérapie herbale)

Survie en % selon les années

 

1 an

3 ans

5 ans

1- chirurgie seulement

80.1

36.5

20.8

2- chimiothérapie

85.7

45.2

25.1

3- herbes

84.5

43.5

26.1

4- qigong et herbes

86

64

36

La différence est statistiquement significative (p< .01) entre les groupes 4 et 1.

Tiré de: Chen Kevin, Yeung Raphael, A Review of Qigong Therapy for Cancer Treatment, Journal of International Society of Life Information Science (ISLIS), Vol.20 (2), 2002.

Hôpital de médecine traditionelle chinoise Zibou Luzhong

218 cas de cancer
120 patients complétèrent l'étude : 84 hommes, 36 femmes
Âgés de 17 à 81 ans (moyenne : 54)
18 formes de cancer
Délai depuis le diagnostic de 38 jours à 5 ans
41 cas avec métastases
52 cas de chirurgie

Trois divisions:
Groupe A : triple thérapie (médecine occidentale, MTC, qigong)
Groupe B : qigong de la marche seul
Groupe C : traitement régulier sans qigong

Évaluation selon:
- des critères subjectifs : appétit, énergie, sommeil, douleur
- des critères objectifs : résultats de labo et rx

 

Pourcentage des patients avec amélioration marquée

 

Groupe A

Groupe B

Groupe C

Critères objectifs

35%

12%

3%

Critères subjectifs

51

65

39

Source : http://www.orientalhealing.net/qigong/observ.html

 

Hôpital Kuangan Men, Beijing, 1988


123 patients à des stades variés de cancers avancés sont séparés en 2 groupes.
Une chimiothérapie standard est administrée aux 2 groupes.
Le premier groupe (97 personnes) pratique le qigong durant 2 heures/jour pendant 3 mois. Le groupe de contrôle (30 personnes) ne prend que la chimiothérapie.

À la fin du traitement, les résultats suivants sont observés:

Effets mesurés

Groupe qigong

Groupe contrôle

Regain de force

81.7%

10%

Gain > 3 Kg

50.54

13.3

Perte > 3 Kg

5.4

30

Fonction hépatique N

20.62

6.67

Sédimentation N

23.71

10

Appétit amélioré

63

10

Diarrhée absente

33.3

6

Phagocytose (phag. rate)

+12.3

-7.8

Sources :
http://www.qigonghealing.com/html/research.html (valide le 2004/05/02)
http://www.mnwelldir.org/docs/qigong/qigong2.htm#Qi (valide le 2004/05/02)
Chen Kevin, Yeung Raphael,
A Review of Qigong Therapy for Cancer Treatment, Journal of International Society of Life Information Science (ISLIS), Vol.20 (2), 2002, p.533. (valide le 2004/05/02)
Sancier Kenneth M,
Medical Applications of Qigong, Alternative Therapies, January 1996, Vol 2. No.1. (valide le 2004/05/02)

 

Hôpital Provincial de Médecine Traditionelle Chinoise de Shangdon, division oncologique

Depuis 1982, le qigong de la marche est adopté comme thérapie adjuvante du cancer
900 cas de cancer à un stade modéré ou avancé
684 hommes et 216 femmes, de 16 à 68 ans avec moyenne de 56 ans
Chimiothérapie : 598 Radiothérapie : 302

Pour 707 cas: effets secondaires : perte de l'appétit, fatigue générale, perte de poids, insomnie
Pour 628 cas : globules blancs (GB) < 4,000/ml
Pour 272 cas : GB < 3,000/ml

Après 2 mois de qigong

Disparition des effets secondaires chez 536 des 707 cas (75.8% efficace)
418 cas sur les 628 avec GB < 4,000/ml ont regagné de 1,000 à 2,000/ml (66% efficace)
185 cas des 272 dont GB < 3,000/ml ont regagné de 1,000 à 2,000/ml (68% efficace)

Efficacité générale de 67%

Source : http://www.orientalhealing.net/qigong/observ.html

 

Influence du traitement du contrôle de soi
sur la fonction immunitaire cellulaire de patients cancéreux.

 

Zhang Longmin, Wan Wiuqung (Beijing Miyun Jinghua Cancer Hospital)

Yu Yi, Ge Yanlu et al (Sino-Japanese Friendship Hospital)

Cas de cancers primaires et métastatiques

Types de cancer

Nombre

Poumon

43

Foie

10

Estomac

22

Intestin

11

Sein

8

Autres

12

Comparaison des résultats avant et après une séance de traitement avec le qigong du contrôle de soi. Les résultats sont statistiquement significatifs selon les auteurs.

Entre autres :

Lymphocytes T

accroissement de la fonction immunitaire

 

 

Neutrophyles

accroissement de la migration

 

amélioration de la fonction de phagocytose

 

amélioration de la fonction bactéricide

Les symptômes des patients sont soulagés. La condition devient stable. La grosseur de la tumeur a rapetissé. Tout cela démontre que le traitement du contrôle de soi (qigong) est réellement efficace dans l'amélioration de l'immunité des patients...

Ces résultats furent présentés à la Conférence de la Société Académique Mondiale du Qigong Médical (World Medical Qigong Academic Society Conference)

Source : http://alternativehealing.org/CancerInfluenceOfSelfControl.htm

 

Tumor Hospital, Zibo, Chine

1991-1995, 120 cas de cancer de l'œsophage (stade modéré à avancé)
Médecine traditionnelle chinoise, radiothérapie et/ou chimiothérapie, qigong de Guo Lin.

Taux de survie à 5 ans de 37.45% (moyenne de 2 à 3 ans) comparativement à 16-20% pour une moyenne de 17 mois, selon cettte recherche.


Source : http://www.chu.users2.50megs.com/complementary_treatment_Esophageal%20Cancer.htm

 

 

Si cela vous intéresse, aidez nous à enrichir notre documentation

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Centre de Tai Chi Chuan et QiGong - Le Phénix de Jade
2, rue du linon La Chapelle aux filtzméens 35190
Tél : 06.83.10.91.20 - Email  :
Conception site : Ph.Sollier